Tom Patterson sauvé par les phages-gardiens

Auteur : Christian Bois

Une curieuse situation

Dans divers pays du monde – France & USA en particulier – il n’y a officiellement pas de phages-gardiens pour les malades mais les laboratoires de recherche militaire – et civils – travaillent sur la phagothérapie.

Une histoire merveilleuse et scandaleuse

Fin 2015 Tom Patterson est infecté par une actinobactéria  Acinetobacter baumannii
L’infection gagne de plus en plus les différents tissus et organes : Tom est en danger de mort.
Son épouse – Steffanie Strathdee – qui est chercheuse, a entendu parler des phages-gardiens, elle cherche qui en détient aux Etats-Unis. Elle en trouve dans un laboratoire de l’armée américaine et les médecins obtiennent l’autorisation de faire une injection intraveineuse des phages-gardiens.
L’état de santé de Tom s’améliore et en quelques mois il est sorti d’affaire.
Il a fallut plusieurs sortes de phages pour venir à bout de la bactérie.
Biswajit Biswas, chercheur au laboratoire de l’US Navy qui a fournit les phages, a présenté son travail à Paris le 27 avril 2017 – aucune mention dans la presse académique en français !!! (1)

Un scandale

Si Tom, Agnès, Eric, Irène ou Ursula ont accès une source de phages-gardiens ils sont vivant et guéris. Voir le film.

Pour les autres – plus pauvres, mal informés, mal orientés – c’est la mort, l’amputation ou l’invalidité – scandale.

Notes

(1) Le cas de Tom Patterson – en anglais

Curieusement, Marie-Céline Ray parle de phages de Géorgie.

.

.

.

Publicités